Naïs
Marius
Les durs à cuire
Les trois mousquetaires
Fanny-César

Les spectacles  « sur scène »

Depuis 2005, nous proposons aussi des spectacles sur scène. Qu’ils soient d’auteurs « maison », (Etienne Delarue en 2005, les durs à cuire en 2007…) ou d’auteurs classiques, (les trois Mousquetaires en 2006, Marius en 2010, Fanny-César en 2013 ou Naïs en 2016…), notre volonté est toujours de proposer des spectacles de qualité avec des comédiens professionnels.

La plupart du temps, il s’agit de productions tout publics. Nos spectacles « sur scène » peuvent être parfois joués en décors naturels qui ne nécessitent donc pas l’installation d’une scène.

Très sensibles à la notion de patrimoine, nous aimons faire revivre les lieux chargés d’histoire en proposant des spectacles historiques.

Naïs

de Marcel Pagnol

En 2010, nous avons décidé de nous attaquer à l’œuvre de Marcel Pagnol. Mes origines marseillaises y étaient pour beaucoup et mon envie de jouer les textes du célèbre académicien provençal aussi. Notre choix s’est porté, tout naturellement, serais-je tenté d’écrire, sur la Trilogie en commençant par Marius. Devant le succès remporté par le premier volet, nous avons décidé de produire la suite et la fin de cette belle histoire.

Ce fut une expérience merveilleuse, qui continue d’ailleurs, puisque Fanny-César tourne toujours et Marius devrait bientôt reprendre du service. Cette aventure nous a transportés dans différentes régions de France, Provence, Aquitaine, Région parisienne et bien sur Midi Pyrénées. A l’heure actuelle près de 80 représentations ont été données et toujours avec un gros succès populaire.

Il est inutile de préciser que Marcel Pagnol est un auteur apprécié partout en France et au-delà, nous avons d’ailleurs eu confirmation, lors de cette tournée que les anciens, qui ont lu Pagnol et/ou vu ses films ont du plaisir à réentendre ses succulentes répliques, mais nous avons constaté aussi que les jeunes qui n’avaient pas encore « rencontré » l’œuvre de Pagnol la découvre avec grande joie et contrairement à ce que l’on pourrait craindre, trouvent ses propos très actuels et entrent facilement dans cet univers.

C’est ce constat qui nous a incités à continuer d’explorer l’œuvre de Marcel Pagnol. Dès lors, il fallait choisir le texte que  nous allions proposer au public du Pari. Depuis très longtemps, j’avais envie d’enfiler, modestement, le costume d’un des personnages de Fernandel. Plusieurs possibilités s’offraient à moi avec Le Schpountz, Saturnin dans Angèle ou encore Topaze. Il s’agit là de trois rôles magnifiques mais notre choix s’est finalement porté sur Naïs pour rappeler encore une fois que Marcel Pagnol n’est pas un auteur comique même si l’on rit beaucoup dans ses écrits. Naïs est sans doute l’œuvre de Pagnol dans laquelle on trouve la plus grande diversité de sentiments avec, entre autre, le personnage de Toine qui fait passer le spectateur du rire aux larmes en un clin d’œil… c’est en tout cas le challenge que j’ai décidé de relever…

Bernard Monforte

Note d’intention de la metteur en scène Marie Fabre:

Ca fait maintenant quelques années qu’avec la Cie Il est une fois nous baignons dans l’univers de Marcel Pagnol et c’est toujours le même plaisir d’aborder une autre œuvre de cet auteur qui sait comme nul autre montrer les sentiments humains, faire rire et émouvoir à la fois…..

Pourtant il est souvent catalogué dans la grosse farce, on a même inventé à son égard un mot péjoratif «  une pagnolade » !

Après la trilogie, l’envie de monter Naïs est venue presque naturellement, ce texte est d’une grande force émotionnelle, peut être du fait qu’il est tiré d’une nouvelle d’Emile Zola.

Une fois encore, nous avons voulu donner la part belle aux personnages, à leurs relations et aux sentiments qu’elles génèrent. C’est en s’appuyant sur des ambiances à l’aide de décors symboliques et d’éclairages, que nous y sommes parvenus, en dévoilant des signes induits par leurs différents caractères sociaux, l’histoire étant sous tendue par une différence de classe entre la famille du jeune homme et celle de la jeune fille.

En conclusion, les actrices et les acteurs sont les passeurs « sentimentaux » de ce texte et mon rôle a été de les accompagner sur ce chemin.

Distribution :

Mise en scène: Marie Fabre

Naïs :                                  Lucile Oza                      Frédéric :                           Martin Kamoun

Madame Rostaing :         Hélène Force                Toine:                                  Bernard Monforte

Micoulin :                           Eric Lecomte                  Monsieur Rostaing :       Jacques Chauvin

Coproduction Cie Il est une fois – Théâtre du Gaucher

 

Tout naturellement nous avons reconduit la coproduction qui a permis le succès de Marius et Fanny-César avec le Théâtre du Gaucher.

Marius / Fanny-César

de Marcel Pagnol

Genèse d’une création…

Depuis mon départ pour les Pyrénées et la création de la Cie Il est une fois à qui j’ai donné le jour en 1998, j’ai toujours gardé un fort lien avec ma terre natale, la Provence. Outre mon premier Président et ma première trésorière, marseillais tous les deux, les comédiens des premiers spectacles étaient, eux aussi provençaux. Des artistes locaux se sont petit à petit greffés sur cette « troupe d’importation » sans pour autant que les « marseillais » ne soient mis sur la touche, abondance de talents ne saurait nuire…

Pour la Cie Il est une fois, j’ai eu le plaisir d’écrire deux spectacles avec Anne, ma compagne : Etienne Delarue en 2005 puis les Durs à cuire en 2007. Le premier commence dans un petit appartement marseillais, le second se termine dans un cabaret restaurant au bord de l’eau…en Provence… le cordon n’est toujours pas coupé…

Depuis mes débuts dans ce métier, j’ai toujours eu envie de jouer « Pagnol », le moment était enfin venu, après treize ans d’activité, de passer à l’acte et les circonstances m’y encourageaient: Une envie partagée par une équipe artistique constituée de complices et amis de longue date, une Cie partenaire depuis quelques années pour une coproduction (le Théâtre du Gaucher à Pau), quelques années d’expérience et d’importantes réalisations à notre actif (Festival de Gavarnie en 2006), l’accord de la Mairie de Tarbes et de son Théâtre le Pari pour une résidence, le soutien financier des Conseil Généraux Hautes Pyrénées et Pyrénées Atlantiques, de la Région Midi Pyrénées, des Villes de Pau et Tarbes,

Tout était donc réuni pour embarquer sur le projet « Marius » de Marcel Pagnol…

Nous avons largué les amarres le 9 décembre 2010 à Tarbes pour une longue et merveilleuse croisière…

Bernard Monforte

(Directeur artistique de la Cie Il est une fois)

Marius

la Cie Il est une fois et Le Théâtre du Gaucher vous invitent au voyage. Destination Marseille !… Vous visiterez le Bar de la Marine où vous dégusterez les célèbres quatre tiers du Picon-Citron-Curaçao de César, le patron des lieux. Il vous proposera aussi une partie de cartes avec Monsieur Brun, Maître Panisse et Escartefigue, le Capitaine du Ferry-Boat. Vous partagerez avec Marius ses rêves de départ pour des terres lointaines, vous rirez de la douce folie de Piquoiseau, Honorine vous offrira une belle bouillabaisse et vous tomberez amoureux de la belle Fanny…

Tout cela en moins de deux heures sans quitter votre siège…. Grâce à Marcel Pagnol et au premier volet de sa célèbre trilogie marseillaise : Marius. Et c’est avec l’accent que nous parlerons l’œuvre de Pagnol grâce à une distribution en grande partie marseillaise.

Fanny-César:

En décembre 2010, lors de la création de Marius au Pagnol nous n’imaginions pas le succès que cette nouvelle aventure théâtrale allait rencontrer. Lors des « bords de scène » du Pari pour la création, je répondais aux spectateurs qui me posaient cette question : « si le spectacle tourne, nous ferons la suite »… Le spectacle a bien tourné et tourne encore…

Marius est parti sur le Malaisie pour trois ans ! Fanny apprend qu’elle porte un enfant de lui mais pour sauver l’honneur de sa famille, va accepter la main de Panisse. César finira par accepter ce mariage grâce à l’arrivée de cet enfant. La vie s’organise donc entre le bar de César, la voilerie de Maître Panisse de façon relativement sereine jusqu’au retour de Marius…

Distribution:

Mise en scène :          Marie Fabre

Distribution :                

Fanny                             Marie Gutierrez

Honorine                      Marie Fabre ou Anne Marie Ponsot

Claudine                      Catherine Sparta ou Dany Castaing

César                            Fred Achard

Maître Panisse            Bernard Monforte

Marius                           Martin Kamoun

Monsieur Brun            Yves Huet

Escartefigue               Jacques Chauvin

Elzéard                         Pascal Berchel

Scénographie :          Catherine Sparta, Marie Fabre et Bernard Monforte

Les trois mousquetaires

d’ Alexandre Dumas

Un grand spectacle populaire

Ce spectacle a été créé pour le festival de Gavarnie pour lequel il nous est apparu indispensable de présenter un spectacle populaire dans le bon sens du terme. s’adressant à un large public constitué principalement de touristes ou locaux mais de manière générale désireux d’assister à un spectacle divertissant, rythmé et dynamique mais exigeant sur le plan de la qualité. Lors de la création, les 10 000 spectateurs présents lors des onze représentations ont apprécié la qualité des comédiens, tous professionnels de grands talents mais aussi le coté spectaculaire donné par les scènes à cheval, les nombreux combats à l’épée et les projections. Ils ont également souligné le fait qu’il s’agit d’un spectacle de théâtre et non pas un son et lumière comme c’est souvent le cas dans ces lieux. Notre but était de présenter un spectacle à la mesure du site et de l’événement qui allie le spectaculaire à l’intimité d’un moment d’émotion, le pari fut gagné à Gavarnie,

Il s’agit d’un spectacle théâtral fidèle au texte d’Alexandre Dumas, dans la tradition des grands films de cape et d’épée.

Une scénographie fondue dans l’environnement

La scénographie ne comporte pas de décor, si ce n’est des projections évoquant les sites où se situe l’action. Nous utilisons le décor naturel et grâce aux éclairages, nous créons différents lieux sur l’espace scénique. Nous proposons ainsi au public une proximité variable en fonction de l’intensité des scènes : courses endiablées des chevaux, duos intimes, scènes de groupes réunissant la quasi-totalité des artistes telles que les combats ou les ambiances de rue… etc

Une distribution professionnelle et en partie locale

Tous les comédiens sont des professionnels qui possèdent une grande expérience des spectacles d’envergure et de plein air. Les acteurs, viennent en partie de la région (Dominique Prunier, Stéphane Blancafort, Mario Bastelica, Bernard Monforte …) et travaillent régulièrement avec la Cie Il est une fois.
Participent également à l’aventure les escrimeurs de l’Amicale Tarbaise d’Escrime (section escrime artistique) sous la houlette de Joël Saint-Mézard (président de la compagnie, diplômé d’état et sacré champion de France à trois reprises), les chevaux sont ceux de Gilles Fortier, spécialiste des spectacles équestres et Directeur du Domaine d’Aubarède.

Etienne Delarue

De Anne Durand et Bernard Monforte

Spectacle créé en 2005

au théâtre « Le Pari » (Tarbes en scène) à Tarbes

Tranche de vie d’un personnage qui sous son amusante apparence de papier jauni, laisse entrevoir une grande détresse où remontent à la surface les traces d’une enfance trop douloureuse, nourrie de rêves irréalisés. Drôle, à la limite du ridicule mais toujours sincère, Etienne Delarue, clown triste des temps modernes vous entraîne dans sa petite vie étriquée où il vous fera sourire, rire, pleurer…

Si vous avez manqué le début…

Dans son petit appartement marseillais, Suzanne Delarue, comme tous les jours depuis quinze ans qu’il est entré à la Poste comme guichetier, attend son fils Etienne et lui prépare son thé… Il est 17h05, Etienne a cinq minutes de retard, Suzanne s’impatiente… Gestes, regards, non dits, disputes, ingrédients d’une vie de couple que la vie va briser sans prévenir…

Mise en scène : Marie Fabre et Dominique Sicilia

Avec Stéphane Blancafort (Suzanne Delarue)

Bernard Monforte  (Etienne Delarue)

Création lumière : Jean Michel Gilot

Maquillage : Elsa Beigbeider

Les durs à cuire

De Anne Durand et Bernard Monforte

Spectacle créé en 2009

Après avoir connu la gloire, deux artistes de Music-Hall se retrouvent dans la rue. Plus de contrat, plus de projet, plus de casting… ils ne correspondent plus à la tendance actuelle. Ils apprennent à vivre dans la rue avec ce qui semble être leur dernier rôle : clochards. Mais un beau jour, la roue tourne à nouveau… Une comédie à mi-chemin entre « Godot » et « Chantons sous la pluie », où Vasavoir et Lafortune vous emmèneront dans leur univers passé, présent et…futur…

Distribution :

Mise en scène : Bruno Bonomo

Avec : Stéphane Blancafort  Bernard Monforte

Bruno Bonomo

Musique originale : Francis Ferrié

(dans les inter scènes)

Création lumières : Dominique Prunier

Chorégraphie danse

et claquettes Pascale Rémy

Vidéo : Nicolas Pavageau